Le cannabis et la sélection

Avec la légalisation du cannabis à travers le Canada, l’industrie de l’assurance se déplace aussi vers l’acceptation sur une plus grande échelle d’usagers récréatifs, et plus récemment, à taux non-fumeurs.

Guides de sélection

Les guides de sélection varient selon les assureurs, cependant il y a une insistance universelle que le test de dépistage d’un métabolite de la nicotine doit être négatif lorsqu’il est requis. La légalisation et l’approche plus libérale en tarification ont émergé d’un corps grandissant d’évidences qu’un usage de marijuana récréatif modéré n’est pas dangereux pour la santé et n’a pas d’impact sur la longévité d’un individu. Incorporez des questions sur l’usage de la marijuana lorsque vous faites votre constat initial et familiarisez-vous avec les guides de sélection des différents assureurs afin de mieux gérer les attentes. Ceci aidera à éviter la déception et le mécontentement si des taux fumeurs sont offerts alors que des taux non-fumeurs ont été demandés, ou lorsque des dossiers sont sujet à une surprime ou sont refusés dû à un usage plus fréquent ou des facteurs de risque secondaires non-favorables. Ces facteurs de risque additionnels pourraient être l’historique médical ou occupationnel, le rapport de conduite ou tout autre considérations liées à la santé et au style de vie.

Vous voulez en savoir plus?

Contacter votre équipe de sélection des risques avancée chez Conseils PPI si vous avez des questions ou des inquiétudes.

Partager cet article de L’Interconnexion avec votre client :
Légalisation du cannabis dans le contexte de l’assurance