Le débat entourant le vapotage continue

Depuis leur apparition il y a environ 20 ans, les cigarettes électroniques ont suscité beaucoup d’émoi. En fait, le débat n’est pas clos sur la question de savoir si elles constituent une solution saine et sans danger au tabagisme ou si elles sont néfastes pour la santé et finiront par provoquer le cancer et des maladies cardiaques, affections que nous associons généralement au tabagisme à long terme.

Bien que le Canada les ait légalisées en 2018, les cigarettes électroniques ont soulevé de nouvelles inquiétudes en 2019 : en Amérique du Nord, plusieurs dizaines de décès et plus de 2 000 cas de trouble respiratoire ont été attribués au vapotage. Ces maladies et ces décès ont ensuite été imputés à des produits non réglementés (provenant du marché noir) qui pouvaient contenir des toxines nocives.

Le vapotage présente-t-il donc des risques réels? En vérité, aucun lien direct n’a encore été établi entre le vapotage et la maladie; mais cela s’explique peut-être par la nouveauté de la cigarette électronique. Il faut parfois des décennies pour constater les effets du tabac sur le système respiratoire; il nous faudra donc encore bien du temps avant de voir les effets du vapotage, s’il y en a. Pour l’heure, le consensus qui se dégage auprès des tarificateurs d’assurance est que la prime de risque liée au vapotage est la même que celle liée au tabagisme, mais cette position peut bien sûr changer avec le temps et les nouvelles connaissances. Restons à l’affût de l’évolution de cette question.

Partager cet article de L’Interconnexion avec votre client :
Le risque lié au vapotage : purifier l’air