phobie de la COVID-19 – l’incidence de la peur

Il ne fait aucun doute que la pandémie de COVID-19 a suscité une anxiété et une peur généralisées, et bien que ces deux émotions fassent partie de l’expérience humaine normale, elles ont amené bon nombre d’entre nous, y compris vos clients, à modifier leur comportement et leurs décisions en matière de santé. En fait, nombre de vos clients qui étaient autrefois très vigilants à l’égard de leur propre santé peuvent maintenant se sentir anxieux à l’idée de se rendre chez leur médecin ou à l’hôpital s’ils ne vont pas bien.

Pour les besoins de cet article, appelons cette peur la « phobie de la COVID ». Il s’agit plus précisément du refus de se faire soigner par peur de contracter la COVID-19 dans un cadre médical, que ce soit dans la salle d’attente d’un médecin, dans une clinique ou dans un hôpital. Il est certain qu’un grand nombre de personnes évitent leur médecin en ce moment. Quelle est donc l’incidence immédiate et à long terme de ce comportement, notamment sur la tarification des assurances?

Eh bien, les premières données obtenues ont confirmé une diminution de 50 à 60 % du nombre des patients souffrant de problèmes cardiaques qui se rendent dans les cliniques et les hôpitaux. Avant la COVID-19, le nombre de consultations pour des problèmes cardiaques, en particulier pour les infarctus du myocarde, fluctuait d’environ 10 % d’une année à l’autre; le contraste est donc frappant (1). En outre, les taux globaux d’hospitalisation sont actuellement en baisse de 40 à 50 %, ce qui laisse présager que des personnes n’obtiennent pas les soins médicaux dont elles ont besoin pour diverses affections telles qu’un accident vasculaire cérébral, une maladie cardiaque ou même une appendicite. Ces chiffres sont en fait si alarmants que des organisations médicales ont publié des déclarations invitant le public à se faire soigner comme il l’aurait fait avant la pandémie (2). La situation est réellement préoccupante.

Pour ce qui est de l’incidence à long terme, certains épidémiologistes ont commencé à prédire qu’au cours des prochaines années, le fait de retarder le diagnostic et le traitement des maladies augmentera la mortalité d’au moins 1 %, ce qui entraînera des milliers de décès supplémentaires, dont beaucoup pourraient être évités par un dépistage de routine, un diagnostic précoce et un traitement (3). En ce qui concerne la tarification des assurances, les proposants qui sont soucieux de leur santé et qui reçoivent des soins réguliers et des traitements adaptés à leurs besoins se sont toujours vu attribuer une meilleure cote. Cependant, la diminution du nombre de personnes qui consultent leur médecin due à la phobie de la COVID pourrait modifier radicalement cette pratique. Comme pour beaucoup de choses associées à la COVID-19, il faudra attendre pour en savoir davantage, mais d’ici là, il est important d’encourager vos clients à consulter leur médecin s’ils ne se sentent pas bien ou s’ils ont de graves problèmes de santé.

Pour obtenir des renseignements à jour sur les lignes directrices en matière de sélection des risques associés à la COVID-19, continuez de consulter la page de PPI Le point des assureurs sur la COVID-19 (connexion requise), qui est mise à jour régulièrement. Nos conseillers affiliés peuvent également communiquer avec notre équipe de la Sélection des risques avancée, qui est là pour répondre à leurs questions.

  1. Solomon, Matthew D. « The COVID-19 Pandemic and the Incidence of Acute Myocardial Infarction », The New England Journal of Medicine, 19 mai 2020.
  2. American College of Cardiology. « ACC Urges Heart Attack, Stroke Patients to Seek Medical Help », American College of Cardiology, 14 avril 2020.
  3. Sharpless, Norman. « COVID-19 and Cancer », Science Mag, 19 juin 2020.

Cet article est fourni par Sélection Tarif Expert, un site web éducatif qui contient des informations ayant trait à la tarification pour les professionnels de l'assurance, disponible exclusivement aux Associés affiliés avec PPI (connexion requise).

Partager cet article de L’Interconnexion avec votre client :
la phobie de la COVID-19 et l’incidence de la peur